Samedi 15 juillet
Col de la Bonaiga…

Port_de_la_Bona_ga_Refuge_de_Certascan_ao_t_2007__117_

Après les tapas à Arties...

Haute_Route_Pyr_n_enne__283_

...au bivouac, les tomates du jardin de Castelnau apportées par Claudine !

Après une journée de repos à Artiès, Christian cède la place à Jean-Marc. Le départ et les adieux ont lieu au col de la Bonaiga à 14 heures. Jean-Marc est rapidement dans l’ambiance car après 1h ½ de marche nous plantons la tente pour nous protéger de l’orage ! Nous resterons sous la tente de 16h 15 à 19h ! C’est sans doute le baptême de Jean-Marc !

Dimanche 16 juillet
Estany Pedo – Alos de Isil

Haute_Route_Pyr_n_enne__290_

Pierrier à l'estany d'Airoto

Christian devait le savoir ! Et c’est pour ça qu’il s’est arrêté à la Bonaiga…Nous allons de chaos granitique en chaos granitique ! Des cailloux, des gros, des petits…Jean-Marc adore, c’est net ! Et en plus on se plante du côté de l’estany d’Airoto ! C’est dans ces moments qu’on constate qu’une carte ne ment pas ! Et on se dit qu’on sera plus vigilant à l’avenir…jusqu’à la prochaine erreur ! Toujours est-il que nous traversons une région magnifique, sauvage. Nous ne rencontrons personne…L’approche de Alos de Isil n’est pas évidente. On voit le village du haut des crêtes qui le surplombent mais le voir et l’atteindre…Nous y sommes, enfin, sur les coups de 14 heures. La « casa Eugénia », où nous devions ravitailler, est fermée définitivement depuis la fin de l’an dernier…Après nous être restaurés près de la fontaine du village, nous continuons notre route pour aller bivouaquer sur la rive droite du barranco de la Cormamala. Nous descendrons à Tavascan après demain pour ravitailler.

Lundi 17 juillet
Alos de Isil – Abri Enric Pujol

Haute_Route_Pyr_n_enne__295_

Col del Clot de Moredo

Comme d’habe ! Petit dèje, préparation des sacs, pliage de la tente et en route ! 1000m de dénivelée pour commencer la journée…belle petite mise en jambes ma foi ! Ça monte bien. Nous arrivons au col de la Cornella vers 11h 30, ce qui n’est pas si mal. Jean-Marc n’est pas encore dans le rythme mais l’étape d’aujourd’hui devrait parachever sa mise en forme…ou l’anéantir !...3 cols à passer (Cornella, Curios, Calberante), dans une montagne belle et sauvage. Des lacs partout avec, au loin, derrière nous, les Encantats et la Maladeta. Nous atteignons le déversoir de l’estany Major d’où nous découvrons d’un seul coup d’œil les lacs inférieurs et, à leur extrémité, l’abri Enric Pujol. Encore une image forte qui restera imprimée pour longtemps dans nos mémoires.


Haute_Route_Pyr_n_enne__318_

Poli glaciaire

Nous descendons vers l’abri en cheminant au milieu de magnifiques polis glaciaires. Le ciel se charge et nous attendons un moment à l’abri, histoire de voir comment ça va tourner…nous décidons de poursuivre. Nous gagnons le fond du cirque et suivons le torrent qui file vers Tavascan. Et, petite devinette : pourquoi nous arrêtons-nous au bout d’une heure ? Bravo ! Boum boum badaboum !...ça devient rengaine...

Mardi 18 juillet
Abri Enric Pujol – Pla de Boavi

Haute_Route_Pyr_n_enne__343_

Bivouac au Pla de Boavi

Lever à 6 heures sous un grand beau temps...classique quoi! Nous rejoignons la piste qui descend à Tavascan avec un arrêt au camping qui est sur la route. Le boulanger qui amène le pain au camping nous propose sa camionnette jusqu'à Tavascan: 7 Km de goudron évités! Tavascan est un joli petit village qui compte néanmoins 3 hôtels-restaurants! Un grand merci à la gérante (ou la patronne) de l'hôtel « les Llacs de Cardos » qui s'est mise en 4 pour nous être agréable. Ravitaillement, cartes postales, coups de fil (nous apprenons ainsi que Patrice et Alain sont déjà à Amélie-les-Bains!), repas de midi sublime et nous reprenons la route vers le plateau de Boavi sous un soleil de plomb ce qui a le mérite d'éliminer les « débordements culinaires » de ce midi!
Sur le plateau, un endroit paradisiaque nous tend les bras pour planter la tente. Chose faite, un pêcheur nous conseille vivement d'aller la planter ailleurs: «prohibido acampar »...les gardes locaux ont la mauvaise habitude de passer tous les 2 jours...alors, faire et défaire, c'est toujours s'amuser, non?

La suite...