Dimanche 23 juillet
Le Puymorens-Le Carlit

Haute_Route_Pyr_n_enne__433_

Col de Puymorens

Voila ! Nous sommes trois pour finir le voyage. Nous avons prévu une première journée « cool » pour Chantal…ça ne durera pas !
Après un bon petit déjeuner à l’hôtel du Col nous empruntons un sentier qui mène à l’étang de Lannoux. Le brouillard a disparu, la journée s’annonce sous les meilleurs auspices. Chantal est OK, la petite difficulté que représente le col de Lannoux sera une bonne mise en jambe. Nous prévoyons de rejoindre la face Ouest du Carlit et de bivouaquer à l’estany dels Forats. Du port de Lannoux le Carlit nous apparaît comme une véritable muraille…nous avons la journée devant nous pour nous préparer ! Une journée MUL en quelque sorte !
Nous plantons les tentes à l’estany dels Forats qui se révèle une baignoire super-luxe, un peu fraîche certes, mais se glisser dans le sac de couchage propre et sentant bon…….

Lundi 24 juillet
Le Carlit-Montlouis

Haute_Route_Pyr_n_enne__456_

Sur le Carlit

6h ! le ciel est bleu, la vie est belle et le Carlit nous attend ! 500m de dénivelée presque à la verticale ! La montée s’avère sévère mais, comme les autres, nous le vaincrons ! Et nous avons vaincu ! Nous y sommes à 8h…personne ! à l’Est le complexe des Bouillouses se déploie devant nous. Vue imprenable sur la Maladetta à l’Ouest et le Canigou à l’Est. Nous jouissons pleinement du panorama car d’ici peu ça risque de se bousculer au sommet ! D’ailleurs nous devinons, dans la vallée, des groupes de randonneurs qui se dirigent par ici : les Bouillouses est un site très fréquenté en été et le point de départ pour le Carlit. Amis MUL, si vous avez envie d’aller sur le Carlit, allez-y donc par l’ouest, c’est plus peinard et plus beau…
La descente semble interminable. Les Bouillouses n’arrivent jamais ! Enfin ! A midi nous y sommes au milieu d’une foule de vacanciers en vadrouille. Nous prenons la navette de service qui nous évitera du goudron. Notre intention est de rejoindre la vallée d’Eyne et d’aller y bivouaquer. Ce projet tombe à l’eau…plutôt : il tombe de l’eau sur nos intentions ! Au vu du ciel noir et menaçant qui s’avance vers nous, nous prenons la décision de descendre droit sur Montlouis pour y trouver un abri.
Bien nous en prend, à peine franchi le seuil d’un bistrot, ça pète et ça pleut de partout ! L’office de tourisme est à côté. Nous nous y rendons et demandons à une charmante dame s’il existe à Montlouis un hébergement « à pas cher ! » pour 3 randonneurs craignant la flotte ! Après avoir consulté ses fiches, cette dame nous propose de nous héberger chez elle, juste de l’autre côté de la rue !

Haute_Route_Pyr_n_enne__460_

Nos hôtes de Montlouis

Si c’est pas un miracle ça ! Notre aimable hôtesse nous permet donc, pour la deuxième fois de la traversée, de dormir dans un vrai lit ! Son mari est à l’image de ce qu’elle est : accueillant et fort sympathique. Nous nous quitterons le lendemain matin après un petit déjeuner des plus copieux…cet épisode de la traversée est un des meilleurs souvenirs qu’il m’en reste. Encore merci à ce couple de Montlouis pour leur chaleureux accueil. Inutile de dire que nous les attendons dans le Gers ! A bientôt donc !

Mardi 25 juillet
Montlouis-Refuge d’Ull de Ter

Haute_Route_Pyr_n_enne__471_

Col de Noucreus

Notre petit détour par Montlouis nous oblige à rejoindre la crête frontière par le col de Noufonts. Il a plu toute la nuit mais le ciel est dégagé au départ de Montlouis. Grande étape aujourd’hui, une bonne dizaine d’heures. Nous empruntons un morceau de GR 10 qui s’enfonce dans la forêt. Lorsque nous le quittons pour rejoindre le col la vue se dégage et….nous permet de voir de gros nuages noirs !! A 100m du col l’orage éclate. Nous nous abritons dans un ohry qui fuit de partout ! Pas beaucoup de place, assis sur une pierre avec les capes, on commence à broyer du noir…voyant que l’orage se cantonne derrière nous, nous décidons de partir. Arrivés au col nous constatons que le ciel est parsemé d’orages aux quatre points cardinaux ! Par chance nous arrivons à passer au travers…Et c’est une longue route vers Ull de Ter sous un ciel à la fois inquiétant et superbe. Nous dormirons au refuge.

La suite...(et la fin!)