Mercredi 19 juillet
Pla de Boavi – Vall Ferrera

Haute_Route_Pyr_n_enne__407_

Au col de la Mina

Pour changer, pas de ciel bleu au lever. Des nuages nous accompagneront une bonne partie de la journée. Suffisamment hauts toutefois pour que nous puissions jouir des paysages qui se découvrent au fur et à mesure de notre marche. Objectif : le refuge de Vall Ferrera par le col de Sellente. 1100 m de dénivelée en guise de petit déjeuner ! Jean-Marc ouvre la marche et nous parvenons tranquillement au col de Sellente où la vue sur le lac de Baborte vaut bien les 1100 m que nous avons dans les mollets.

La descente sur Vall Ferrera est rude (raide et pierreuse). Nous nous arrêtons au refuge où nous cassons la croûte. Nous décidons de nous avancer pour l’étape de demain qui s’avère longue. Direction le port de Boet. 1 heure de marche plus tard nous avons juste le temps de monter le toit de la tente avant que l’orage ne nous tombe dessus ! Boum boum badaboum de 16 h à 18h 30 avec l’eau qui passe sur la moitié du sol protégé ! Nous avons froid, il est temps que ça s’arrête pour nous installer plus « confortablement »…La chambre installée, nous saucissonnons et voila-t-y-pas que le soleil se met à briller de mille feux !.. J’te jure !...

 

Jeudi 20 juillet

Vall Ferrera – Refuge de Sorteny par El Serrat

Haute_Route_Pyr_n_enne__393_

Le "glou-glou" de l'eau

Il a plu une bonne partie de la nuit mais à 6h du mat la pluie a cessé. Des nuages filent dans le ciel mais ne semblent pas menaçants. Petit déje et en route vers le port de la Boet ! Ça monte bien et ça redescend méchant, raide…en face, le port du Rat qui nous attend. Entre les deux c’est la France et l’Ariège. Jean-Marc monte à son rythme. Je pars devant pour ne pas casser le mien. Tant que les sentiers sont balisés ou bien marqués, ça ne pose pas de problème. En cas de doute à une intersection, je l’attends. Ma foi, nous fonctionnons assez bien comme ça. De l’autre côté du port du Rat c’est l’Andorre avec la station de ski au-dessus d’El Serrat. Du col nous découvrons la station. Un snack nous y attend pour déguster une bonne salade. Le soleil est présent mais la veste coupe-vent est de rigueur en terrasse !nous descendons à El serrat et poursuivons vers le refuge non gardé de Sorteny. Surprise : le refuge est envahi par une bande d’ados de Barcelone. Plus une couchette de disponible sur les bas-flancs…nous préférons pousser jusqu’à une cabane repérée sur la carte, un peu plus haut. La soirée est calme.
La cabane est déjà occupée par un nommé Laurent qui, lorsqu’il a vu la meute débarquer au refuge, a eu la même idée que nous. Encore un drôle de gaillard ce Laurent, il fait des courses en montagne : il est parti d’Hendaye le 3 juillet ! Son étape du lendemain est « les Bouillouses » ! Jean-Marc et moi y serons dans 3 jours !!...

Haute_Route_Pyr_n_enne__397_

Cabane

Vendredi 21 juillet
Refuge de Sorteny – Vallon d’Inclès

Haute_Route_Pyr_n_enne__410_

Le valon d'Incles

Laurent est parti à 3h du matin à la frontale…on se rendort ! 3h après, c’est notre tour. Le gros morceau de la journée est le col de la Mina. La progression est lente car la pente est raide (Raffarin, 10/02/2005). Faute d’avoir pu ravitailler à El Serrat, nous passons par Ransoll où nous devrions pouvoir le faire. Une halte dans un charmant petit village andorran ne peut pas nous nuire….hé ben si que ça nous nuit !
Ransoll n’est pas le « charmant petit village andorran » ! Ransoll est une station de sports d’hiver en pleine expansion et lorsque nous y arrivons tout n’est que bruit et fureur : grues, camions, engins de toutes sortes et la route qui relie le Pas de la Case à Andorre la Vieille saturée de bagnoles !!! Le choc après des semaines passées loin de tout ça ! Vite, vite, on ravitaille et on se casse !
Le vallon d’Inclès est à deux pas de là. C’est bien son problème : combien de temps ce vallon paisible et superbe restera-t-il à l’abri des promoteurs ? Le patron du camping est bien conscient de la menace et nous fait part de ses craintes. En attendant nous profitons de la sérénité du lieu pour nous remettre de nos émotions…

Samedi 22 juillet
Vallon d’Inclès – col du Puymorens

Haute_Route_Pyr_n_enne__424_

Le Pas de la Case

Belle journée en perspective qui nous amènera au Puymorens en passant par le Pas de la Case, le supermarché de l’Andorre. A la différence de Ransoll, nous savons ce qu’est le Pas de la Case et nous savons que nous y passons. Nous n’aurons pas l’effet de surprise provoqué par Ransoll. Et même programme : on traverse vite fait et on reprend de l’altitude !
Le vallon d’Inclès au soleil levant nous invite à flâner pour prendre la direction du port de Dret. Avant le Pas de la Case nous découvrons le complexe d’Envalira et ses remontées mécaniques. Vu d’en haut, le Pas de la Case et ses immeubles fait vraiment « tache » dans ce décor pyrénéen. Et dire que des millions d’€uros transitent tous les jours là, sous nos pieds ! Les boutiques ne manquent pas : matériel hi-fi, bijoux, appareils photo etc…mais trouver un concombre et des tomates relève du parcours du combattant ! Ne nous attardons pas ! Il est temps de s’échapper pour regagner les cimes…
Nous sommes trop bas par rapport au topo. Nous devons contourner un large talweg pour rejoindre le chemin normal…et la brume qui s’installe ! Elle nous prend au niveau d’anciens bâtiments miniers reliés au col de Puymorens par une piste. Nous n’aurons aucun problème d’orientation dans ce brouillard épais. Notre petite camarade Chantal doit nous rejoindre à l’hôtel du Col pour finir la traversée avec nous. En arrivant à l’hôtel un message nous apprend qu’elle arrivera en fin d’après-midi. Nous l’attendons confortablement installés dans de profonds fauteuils une bière belge à portée de main…elle est pas belle la vie ?
Elle arrive avec son Jojo de mari sur les coups de 19h : retrouvailles, nouvelles des uns et des autres…repas à l’hôtel et bivouac à proximité.

Haute_Route_Pyr_n_enne__436_

Chantal est là !

Sur l’air de « Zorro un cavalier qui surgit hors de la nuit… »

Deux randonneurs
Qui surgissent hors du brouillard
Marchent vers le Levant droit devant
Chantal les attend impatiemment
Devant l’hôtel du Puymorens
Chantal Chantal
Le pic Carlit n’attend que toi
Chantal Chantal
Le Canigou te tend les bras
Chantal Chantal Chantal….


Ben ouais, elle y a eu droit…
Désolé…

La suite...